29 février 2024

Une nouvelle façon de découvrir la richesse de nos joyaux patrimoniaux

Aux abords de chacun des sites des sept membres des Sanctuaires du fleuve, les passants ont vu apparaître ces dernières semaines des pastilles sur les trottoirs et des panneaux d’interprétation dotés de codes QR. À l’aide de leur téléphone intelligent, ils peuvent ainsi explorer une infime partie des trouvailles de ces joyaux patrimoniaux qui font partie de leur environnement quotidien.

Cette initiative veut inciter les visiteurs à franchir un pas de plus en entrant dans ces lieux à l’architecture imposante qui regorgent de trésors sous diverses formes : peintures, sculptures, caractéristiques patrimoniales, sans oublier la découverte de personnages aux parcours fascinants.

« Dès que les personnes franchissent la porte, elles sont émerveillées par la beauté des lieux et par la diversité des petites histoires derrière les artefacts et les attraits qui leur font découvrir l’histoire sous un autre jour », raconte Sr Lisette Boulé du Centre Marie-Rose, à Longueuil.

Des commentaires similaires sont entendus à chacun des sites, du Manoir d’Youville, à Châteauguay, en passant par le Sanctuaire Sainte-Kateri Tekakwitha à Kahnawake, le Sanctuaire de La Nativité-de-la-Sainte-Vierge à La Prairie, la Cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue à Longueuil, l’Église Sainte-Famille à Boucherville et le Sanctuaire Sainte-Marguerite-d’Youville à Varennes.

Jumelés à un nouveau site Web, ces pastilles et panneaux d’interprétation offrent une nouvelle porte d’entrée pour s’approprier notre histoire et la richesse de notre patrimoine. Les sept Sanctuaires longeant le fleuve Saint-Laurent espèrent susciter l’engouement chez les passants pour leurs lieux et enrichir l’expérience des visiteurs.

Cette réalisation a été rendue possible avec l’appui du Projet d’aide aux petites entreprises touristiques (PAPET) qui a bénéficié d’un effort concerté de la Fédération des Chambres de commerce du Québec (FCCQ) et du réseau des SADC et CAE (Sociétés d’aide au développement des collectivités et Centres d’aide aux entreprises). Ce programme fait partie du Fonds d’aide au tourisme soutenu par Développement économique Canada. Le projet des Sanctuaires du fleuve (dont le maître d’œuvre est la Fabrique de la Paroisse Saint-Antoine-de-Padoue) fait partie des 21 projets qui ont vu le jour sur le territoire de la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS) pour un total de 800 000 $.

« Nous sommes très fiers de soutenir ces entrepreneurs du secteur touristique qui jouent un rôle crucial dans notre développement économique », affirme Isabelle Foisy, présidente de la CCIRS.